Créons l’ambiance pour… Le bureau

Avoir un bureau bien éclairé pour travailler à l’ordinateur ou pour lire sur papier, ce n’est pas du luxe, bien au contraire! Un éclairage adéquat améliorera le confort et favorisera un bon rendement, tout en protégeant la santé des yeux. Afin de créer les meilleures conditions de travail ou d’études à la maison. Pour ce faire, vous serez bien avisé d’adopter ces quatre trucs «allumés»!

  1. Multiplier les sources de lumière

Loin de suffire à éclairer correctement un espace de travail, une seule lampe de bureau produira un contraste trop fort avec l’obscurité alentour, et causera de ce fait une fatigue à la fois posturale et oculaire. C’est pourquoi on recommande de combiner un éclairage général avec un éclairage fonctionnel. Le premier, qui créera l’ambiance propice à la productivité, diffusera une lumière homogène dans l’ensemble de la pièce afin d’atténuer les ombres. Il s’agit d’un luminaire fixé au plafond. Idéalement, l’éclairage général doit être assez doux pour ne pas éblouir. Le deuxième, qui assurera un confort visuel lors d’activités précises, procurera un faisceau de lumière intense et concentré. Bien sûr, il y a la classique lampe de bureau qui éclairera directement la zone de travail. Idéalement, l’éclairage fonctionnel doit être de puissance moyenne (30 lumens par pi2). À cela peut aussi s’ajouter une seconde lampe d’appoint, un lampadaire-liseuse, une lampe à pince qui peut s’accrocher à une étagère, ou une applique murale derrière l’ordinateur, par exemple.

  1. Orienter le flux lumineux

Bien positionner les luminaires permet d’orienter le flux lumineux là où il faut. Pour ne pas fatiguer la vue lorsque vous travaillez à l’ordinateur, placez une lampe de bureau à proximité, sur le côté ou à l’arrière de l’écran. Un conseil: pensez à régler la luminosité et le contraste de l’écran selon vos besoins! Pour éviter les ombres portées lorsque vous écrivez ou lorsque votre progéniture s’attelle à ses devoirs sur papier, la lampe de bureau devra être placée à gauche pour les droitiers et à droite pour les gauchers. Retenez que plus la lampe est loin, plus la lumière est diffuse, et donc moins efficace en termes d’éclairage fonctionnel!

  1. Bien choisir les ampoules

Le choix des ampoules participe à la qualité de l’éclairage du coin-bureau. En général, une ampoule incandescente de 15 W suffit amplement pour travailler à l’ordinateur. Idéalement, on conseille de privilégier celles qui diffusent un éclairage blanc chaud à blanc naturel (soit de 3,000k à 4,500k). Les lampes dotées d’ampoules halogènes sont un bon choix. Si vous êtes adepte des ampoules à DEL (2,5 W), préférez les modèles à lumière blanche se situant entre 3,000k à 4,500k, plutôt que ceux de plus de 5,500k qui dégagent une lumière bleue gênante et parfois éblouissante. Si vous optez pour une lampe équipée d’ampoules fluocompactes, veillez à ne pas la placer à moins de 30 cm (12 po) de vous.

  1. Adapter l’intensité

Un bon moyen de réguler l’intensité de l’éclairage dans l’espace de travail consiste à intégrer des gradateurs aux luminaires pour stimuler la concentration. Toutefois, pour favoriser davantage la réflexion, on préférera plutôt une lumière douce. Les variateurs d’intensité permettront par ailleurs de contrôler le niveau d’éclairage selon la saison ou le moment de la journée. Autre critère important à prendre en compte: l’âge. Une personne de 50 ans aura deux fois plus besoin de lumière qu’un jeune adulte de 20 ans. Il faut donc s’assurer d’adapter l’intensité lumineuse selon les utilisateurs du coin-bureau.

BON À SAVOIR : si vous disposez d’un modèle de lampe au DEL, il se peut qu’elle soit déjà équipée d’un gradateur. Si ce n’est pas le cas et que vous souhaitez en installer un, assurez-vous que votre luminaire s’y prête, car ce ne sont pas tous les modèles qui peuvent être connectés à un gradateur.

preloader